Mobilitics, saison 2 : Les smartphones et leurs apps sous le microscope de la CNIL et d’Inria

Publié le 6 juillet 2018

Créée le 6 juillet 2018

La CNIL et Inria travaillent depuis maintenant 3 ans sur un projet de recherche et d’innovation ambitieux nommé Mobilitics. Son objectif : mieux connaître les smartphones, ces objets utilisés quotidiennement par des dizaines de millions de français et qui
restent de véritables boîtes noires pour les utilisateurs, les chercheurs et les autorités de régulation. Pourtant, ces « amis qui nous veulent du bien » sont d’extraordinaires producteurs et consommateurs de données personnelles. Du point de vue de la recherche, ils incarnent idéalement les enjeux au cœur de l’activité de l’équipe Privatics d’Inria : comprendre les mécanismes techniques autour des données personnelles et concevoir des solutions techniques préservant la vie privée. Un outil capable de détecter les accès à des données personnelles dans les appareils (localisation, photos, carnet d’adresses) a donc été développé, mis au point et expérimenté. Après une première vague de tests en 2013, une « deuxième saison » de Mobilitics a eu lieu pendant l’été 2014. Les premiers résultats présentés dans cette lettre illustrent bien l’intérêt du partenariat entre Inria et la CNIL : des outils imaginés et conçus ensemble sont utilisés par les deux institutions, chacune dans son rôle. Pour la CNIL, il s’agit de mieux comprendre ce qui se passe réellement lors de l’usage de ces appareils, pour définir des priorités d’action et émettre des recommandations. Pour Inria, il s’agit aussi de pousser plus loin les investigations et analyses techniques et de développer des solutions permettant de mieux protéger les utilisateurs. Ces travaux sont donc l’occasion pour les deux institutions de partager leurs analyses et interrogations. En effet, si ces technologies offrent des services extraordinaires aux individus et sont bénéfiques pour la société, elles ne peuvent se développer que dans le respect de la vie privée et des libertés individuelles. Rendre la technologie plus transparente et plus compréhensible aux citoyens est un défi commun pour la recherche et pour l’autorité de régulation.

AUTEURS

Claude Castelluccia

Directeur de recherche, responsable de l'équipe Inria Privatics

Vincent Roca

Chargé de recherche, membre de l’équipe Inria Privatics

Posté par

Nozha Boujemaa

Research director

Ajouter une ressource

Participer vous aussi au développement de la transparence des algorithmes et des données en ajoutant des ressources

Modes de production: analyses d’algorithmes, black box versus white box, génération par l’algorithme, modèles d'apprentissage génératifs etc.

WifiLeaks: Underestimated Privacy Implications of the ACCESS_WIFI_STATE Android Permission Automated Experiments on Ad Privacy Settings Discovering Unknown Unknowns of Predictive Models

Commentaires

Laisser un commentaire

* Tous les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires

Votre commentaire sera révisé par le site si nécessaire.